L'histoire électorale du Canada de 1867 à aujourd'hui

Est-ce que j'ai bien lu ? !

par Maurice Y. Michaud (il/lui)

JMaurice Y. Michaud, 2022
J'en reviens pas!usqu'à date, il y a 33,061 liens vers 29,984 documents en ligne sur ce site, tous menant à des détails sur près d'un quart des 68,113 noms qui apparaissent dans cette base de données. J'ai lu tous ces documents — pas toujours au complet, mais plusieurs fois oui, parce que je me suis laissé entraîner par les histoires de ces personnes, même si je n'en avais jamais entendu parler avant de commencer ce projet.

C'est ainsi que j'en suis venu à développer les thèmes que vous voyez dans cette section, comme « le plus jeune et le plus âgé », « décédé·e en fonction », etc. Cependant, certaines des histoires offraient des pépites parfois juste intrigantes ou drôles (littéralement ou dans un humour noir) et parfois carrément épouvantables ou scandaleuses. Je veux dire, comment se fait-il que je n'ai jamais entendu parler avant de me lancer dans ce projet de ce député créditiste albertain qui a commis l'un des pires massacres de cette province dans les années 1950 ?

Cette liste est subjective et je continuerai à la compléter au fur et à mesure que je retrouverai ces factoïdes. Il ne s'agit pas d'une liste d'éloges ou de critiques ; ce sont juste des trucs qui m'ont fait rire, ou que je trouve intéressant, ou qui m'ont fait dire « Hein ? ! »

Avant de commencer, faites le plein de ce que vous buvez, car il y en a 241 à ce point...



Lincoln M. Alexander (90)
21 janvier 1922 — 19 octobre 2012
Fois présenté: 6   Fois élu: 5
En remportant Hamilton West pour les progressistes-conservateurs aux générales de 1968, Alexandre était le premier homme noir élu aux Communes.
 
Jean Alfred (75)
10 mars 1940 — 20 juillet 2015
Fois présenté: 3   Fois élu: 1
Le député péquiste de Papineau (1976-1981) a été le premier député noir à l'Assemblée nationale du Québec.
 
James T.M. Anderson (68)
23 juillet 1878 — 29 décembre 1946
Fois présenté: 7   Fois élu: 3
Cinquième premier ministre de la Saskatchewan, Anderson aurait travaillé en étroite collaboration avec le Ku Klux Klan, une puissante organisation dans cette province à la fin des années 1920 et au début des années 1930.
 
Shaye Q. Anderson (47)
21 mars 1975 —
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Anderson, député du NPD de l'Alberta dans Leduc-Beaumont de 2015 à 2019, s'est fait remarquer pour sa pilosité faciale prononcée lorsqu'il a été élu, amenant la chroniqueuse du National Post Jen Gerson à la qualifier de « la barbe la plus visible et la plus saine de la politique canadienne de ce côté du 19e siècle. »
 
François Aquin (88)
6 mars 1929 — 23 novembre 2017
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Lorsque Aquin quitte le Parti libéral du Québec le 3 août 1967 pour siéger comme indépendant, il devient le premier député ouvertement souverainiste. Il démissionne le 20 novembre 1968. Bien qu'il ait participé à sa fondation, il n'a jamais adhéré au Parti québécois.
 
Adrien Arcand (67)
3 octobre 1899 — 1 août 1967
Fois présenté: 2   Fois élu: 0
Arcand, l'auto-proclamé le Führer canadien, s'est présenté deux fois aux fédérales, terminant deuxième parmi quatre candidats à chaque fois.
 
George Armstrong (85)
17 avril 1870 — 13 février 1956
Fois présenté: 6   Fois élu: 1
Armstrong était l'un des trois criminels reconnus coupables (pour sa participation à la Grève générale de Winnipeg de 1919) élu aux élections générales manitobaines de 1920. Il était toujours en prison lorsqu'il a été élu l'un des députés pour Winnipeg, réprésentant le Parti socialiste du Canada (Manitoba).
 
Aubin-Edmond Arsenault (98)
28 juillet 1870 — 29 juillet 1968
Fois présenté: 5   Fois élu: 5
Lorsque Arsenault a été nommé premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard le 21 juin 1917, il était le premier Acadien à atteindre ce poste, toutes provinces confondues.
 
Uzoma Asagwara (±39)
v. 1983 —
Fois présentæ: 1   Fois éluæ: 1
Asagwara est lo premian députæ non binaire du Manitoba et parmi les trois premiers canadien·ne·s noir·e·s élu·e·s au Manitoba.
 
Yvonne Atwell (±79)
v. 1943 —
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
Atwell était la première femme noire élue à l'Assemblée de la Nouvelle-Écosse.
 
George H. Baker (38)
4 novembre 1877 — 2 juin 1916
Décédé en fonction
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Baker est le seul député fédéral en fonction à avoir été tué en action durant son service militaire.
 
Percival Baker (54)
11 janvier 1867 — 19 juillet 1921
Décédé en fonction
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Baker était le candidat élu des Fermiers unis de l'Alberta dans Ponoka aux générales de 1921, mais il est décédé le lendemain. Il avait eu un accident en abattant des arbres sur sa ferme trois semaines avant les élections.
 
Peter Baker (±86)
v. 1887 — v. 1973
Fois présenté: 3   Fois élu: 1
Né Bedouin Ferran au Liban actuel, Baker est l'un des premiers politiciens canadiens de confession musulmane. Il a été député de Mackenzie North (1964–1967) à l'Assemblée des TNO.
 
Pamela T. Barrett (54)
26 novembre 1953 — 21 janvier 2008
Fois présentée: 3   Fois élue: 3
Barrett a démissionné de son poste de cheffe du NPD de l'Alberta et de députée en février 2000 après avoir vécu ce qu'elle prétendait être une expérience de mort imminente dans un fauteuil de dentiste. Elle est décédée d'un cancer de l'œsophage huit ans plus tard, à 54 ans.
 
Mary J. Batten (94)
30 août 1921 — 9 octobre 2015
Fois présentée: 2   Fois élue: 2
Libérale saskatchewanaise, Batten était la première femme de descendance ukrainienne à se faire élire à une assemblée provinciale au Canada.
 
Jaime Battiste (±43)
v. 1979 —
En fonction
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
À son élection comme député libéral dans Sydney—Victoria aux générales de 2019, Battiste est devenu le premier député fédéral Mi'kmaw au Canada.
 
Dorian Baxter (72)
3 avril 1950 —
Fois présenté: 14   Fois élu: 0
Extrême pérenne, Baxter a été candidat progressiste canadien à 11 reprises de 2004 à 2019. Le parti de centre-droit, dissous après les fédérales de 2019, avait été formé en protestation de la fusion de l'Alliance canadienne avec le Parti progressiste-conservateur. À 71 ans, Baxter s'est présenté pour la 12e fois au fédéral en 2021, cette fois en tant qu'indépendant.
 
Monique Bégin (86)
1 mars 1936 —
Fois présentée: 4   Fois élue: 4
Lorsque Bégin a remporté le comté de Saint-Michel pour le Parti libéral aux générales de 1972, elle a été l'une des trois premières femmes du Québec à être élue au Parlement canadien.
 
Henri-Sévérin Béland (65)
11 octobre 1869 — 22 avril 1935
Fois présenté: 10   Fois élu: 9
Béland a été réélu député fédéral libéral de la circonscription québécoise de Beauce aux élections générales de 1917 malgré sa détention comme prisonnier de guerre à la prison de Stadtvogtei à Berlin, en Allemagne.
 
Madeleine Bélanger (90)
7 avril 1932 —
Fois présentée: 5   Fois élue: 5
Lorsque son mari est décédé subitement — le député libéral québécois de Mégantic-Compton Fabien Bélanger (1936–1983) — elle a remporté la partielle trois mois plus tard pour le remplacer. Il avait occupé le siège pendant 2 ans, 10 mois et 14 jours. Elle l'a occupé pendant 19 ans, 4 mois et 4 jours.
 
Richard Bélisle (76)
20 juillet 1946 —
Fois présenté: 7   Fois élu: 1
Élu de justesse avec une pluralité de seulement 476 votes sur les 63,860 exprimés en tant que député du Bloc Québécois dans La Prairie en 1993, la carrière électorale de Bélisle s'est ensuite dégradée. Défait à Saint-Lambert en 1997, il est devenu un allianciste et conservateur très malheureux au fédéral et libéral au provincial. Après sa dernière défaite en 2011, il a été nommé à la Commission des libérations conditionnelles du Canada.
 
W.A. Cecil (W.A.C.) Bennett (78)
6 septembre 1900 — 23 février 1979
Fois présenté: 12   Fois élu: 11
Bennett est devenu premier ministre de la Colombie Britannique lorsque le Crédit social a remporté une victoire surprise en 1952. Il est demeuré à ce poste pendant 20 ans — un record provincial.
 
Maxime Bernier (59)
18 janvier 1963 —
Fois présenté: 7   Fois élu: 4
Lorsque Bernier a formé le Parti populaire du Canada après avoir perdu la course à la direction du Parti conservateur en 2018, certains analystes se sont penchés sur le moment où le conservateur dissident Henry H. Stevens (1878–1973) a formé le Parti de la reconstruction en 1934. Mais en date de 2022, l'histoire ne ne semble pas se répéter. Aux élections générales de 1935, les con­ser­va­teurs et re­con­struc­tion­istes ont obtenu 38.25 % des voix contre 44.72 % pour les libéraux, Stevens remportant le seul siège reconstructioniste. Aux élections de 2019 et 2021, alors que le PPC a siphonné des votes des conservateurs, ces derniers ont remporté le vote populaire à chaque fois (mais n'ont pas formé le gouvernement) et Bernier a perdu et n'a jamais retrouvé son siège de Beauce.
 
George Black (92)
10 avril 1873 — 23 août 1965
Fois présenté: 8   Fois élu: 6
Lorsque le député conservateur fédéral du Yukon a fait une dépression nerveuse vers la fin du 17e Parlement, son épouse Martha (1866–1957) a remporté son siège aux élections générales de 1935, l'occupant pendant un seul mandat jusqu'à ce que George y revienne de 1940 à 1949.
 
Yves Blais (67)
5 juin 1931 — 22 novembre 1998
Décédé en fonction
Fois présenté: 4   Fois élu: 4
Député du Parti Québécois dans Terrebonne depuis 1981, Blais est décédé durant la campagne électorale de 1998, une semaine avant l'élection. Elle a été reportée à deux semaines plus tard dans ce comté.
 
Hiram Blanchard (54)
17 janvier 1820 — 17 décembre 1874
Fois présenté: 3   Fois élu: 2
Premier premier ministre néo-écossais de l'ère de la Confédération (pendant deux mois en 1867) et chef de l'opposition conservatrice jusqu'en 1874, Hiram décède le jour des élections de 1874 auxquelles il ne se présentait pas.
 
Bliss Botsford (76)
26 novembre 1813 — 5 avril 1890
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
Botsford est décédé à Moncton, au Nouveau-Brunswick, à l'àge de 76 ans après s'être effondré en descendant un escalier, puis en tombant par une fenêtre. Président de l'assemblée législative de 1868 à 1870, il n'était plus un des députés pour Westmorland au moment de son décès.
 
John Bracken (85)
22 juin 1883 — 18 mars 1969
Fois présenté: 7   Fois élu: 6
Lorsque le Parti conservateur fédéral en difficulté a approché le premier ministre manitobain Braken pour devenir son chef en 1942, il a accepté à la condition que le parti soit renommé progressiste-conservateur. La carrière politique de Braken avait commencé en 1922 en tant que progressiste, un mouvement qui s'est ensuite scindé entre la gauche et la droite. Ceux de gauche ont ensuite formé la Fédération du Commonwealth coopératif (FCC), tandis que ceux de droite se sont alignés sur les libéraux. En fait, au Manitoba, les progressistes ont absorbé le Parti libéral de l'époque et accepté d'être renommés « Libéral-progressiste » même s'ils étaient devenus plus dominants que les libéraux.
 
Théodore-Louis-Antoine Broët (38)
28 février 1870 — 14 septembre 1908
Décédé en fonction
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Libéral du Québec élu dans Lac-Saint-Jean aux élections générales de 1908, Broët décède trois mois plus tard — avant de pouvoir siéger à l'assemblée.
 
Ruth Ellen Brosseau (38)
26 avril 1984 —
Fois présentée: 4   Fois élue: 2
Brosseau est peut-être la candidate papier canadienne la plus célèbre à ce jour au XXIe siècle. Brosseau, qui avait 27 ans, était si convaicue qu'elle ne gagnerait pas dans Berthier—Maskinongé aux fédérales de 2011 qu'elle n'a jamais visité le comté et est même partie en vacances à Las Vegas au milieu de la campagne. Mais c'était à peu près au moment où le chef du NPD, John G. (Jack) Layton (1950–2011), est apparu à la populaire émission Tout le monde en parle et a charmé les Québécois·es. Le soir des élections, le NPD a gagné dans 59 des 75 comtés au Québec, y compris dans celui de Brosseau.
 
Janet C. (Jan) Brown (75)
23 juin 1947 —
Fois présentée: 2   Fois élue: 1
Élue députée de Calgary Southeast avec 51 autres candidats du Parti réformiste aux élections fédérales de 1993, Brown a suscité l'admiration en 1994 lorsqu'elle a déposé une rose sur le bureau vide de son rival, le chef du Bloc Québécois et de l'opposition officielle, Lucien Bouchard (1938– ), qui se battait pour sa vie en conséquence d'une fasciite nécrosante. Considérée comme une modérée, elle s'est ouvertement prononcée contre l'aile droite des réformistes, comportement qui, en mai 1996, l'a menée à être suspendue du parti avec deux membres controversés de cette aile droite. Siégeant en tant qu'indépendante pour le reste du 35e Parlement, elle s'est présentée comme progressiste-conservatrice dans Calgary Southwest aux élections 1997 contre son ancien chef, E. Preston Manning (1942– ), terminant loin troisième.
 
Rosemary Brown (72)
17 juin 1930 — 26 avril 2003
Fois présentée: 4   Fois élue: 4
À son élection pour le NPD dans Vancouver-Burrard aux générales de C.-B. de 1972, Brown est devenue la première femme noire à être élue à une législature provinciale canadienne.
 
Alexis Brunelle-Duceppe (43)
1 juillet 1979 —
En fonction
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
Parfois, le destin fonctionne de manière amusante. Brunelle-Duceppe, député de Lac-Saint-Jean depuis 2019 et fils de l'ancien chef du Bloc Québécois Gilles Duceppe (1947– ), est né le jour de la fête du Canada (1 juillet). Mais Jean J. Charest (1958– ), premier ministre libéral du Québec de 2003 à 2012 et fervent fédéraliste, est né le jour de la Saint-Jean-Baptiste (24 juin).
 
Thomas Bryson (±55)
v. 15 janvier 1826 — 4 janvier 1882
Décédé en fonction
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Conservateur élu à l'Assemblée du Québec dans Pontiac en décembre 1881, Bryson n'a jamais siégé. Il est décédé un mois après son élection, vers l'âge de 55 ans.
 
Charles Cadman (57)
21 février 1948 — 9 juillet 2005
Décédé en fonction
Fois présenté: 3   Fois élu: 3
Le réformiste Chuck Cadman a été élu député fédéral en 1997 dans le comté de Surrey North en C.-B., remportant le siège encore en 2000 comme allianciste. Échouant à remporter l'investiture conservatrice en 2004, il s'est présenté avec succès comme indépendant. On se souvient de lui pour la façon dont, tout en luttant contre le cancer en 2005, il a aidé à garder au pouvoir les libéraux minoritaires, et qu'il est décédé en fonction le 9 juillet de cette année. Lors des élections de 2006, son épouse Dona (1950– ) a appuyé une amie de la famille pour le remplacer : Penny Priddy (1944– ) du NPD. Lorsque Priddy a décidé de ne pas briguer un second mandat en 2008, Dona, alors réconciliée avec les conservateurs, a remporté le siège à son tour pour un mandat.
 
Frank A. Calder (91)
3 août 1915 — 4 novembre 2006
Fois présenté: 11   Fois élu: 9
Ceci est un récit édifiant pour ceuxes qui pensent que leur vote ne compte pas. Calder, député CCF/NPD britanno-colombien pour Atlin depuis 1949 (sauf un mandat) et premier membre d'une première nation à être élu à une assemblée au Canada, a perdu l'investiture du NPD dans son comté en 1975. Il a donc rejoint le Parti du crédit social et a gagné décisivement aux générales cette année-là. Ensuite, le NPD a bondi lors des élections de 1979 — pas assez pour former le gouvernement, mais assez pour que Calder, 63 ans, perde d'une voix son siège à Alan L. Passarell (1950—1986), 29 ans. Sa femme et lui avaient négligé de voter cette année-là ; il aurait gagné par une voix s'ils l'avaient fait.
 
Reginald T. Caldwell (53)
11 juin 1885 — 2 mars 1939
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
Député conservateur néo-écossais pour le comté de Kings de 1925 à 1933, Caldwell est décédé dans l'incendie du Queen Hotel à Halifax, en Nouvelle-Écosse, à 53 ans.
 
Malcolm Cameron (68)
25 avril 1808 — 1 juin 1876
Décédé en fonction
Fois présenté: 4   Fois élu: 1
Un libéral ontarien, Cameron a perdu dans Ontario North aux premières élections fédérales en 1867 , de nouveau dans Renfrew South lors de la partielle de 1869, et de nouveau dans Russell lors des générales de 1872. Gagnant finalement le siège d'Ontario South aux générales de 1874, il meurt en fonction 2 ans et 4 mois plus tard, à l'âge de 68 ans.
 
Coline Campbell (81)
26 septembre 1940 —
Fois présentée: 5   Fois élue: 3
À son election comme députée libérale de South Western Nova lors des générales de 1974, Campbell était la première femme de la Nouvelle-Écosse à être élue au Parlement canadien.
 
E. Jean Canfield (81)
4 octobre 1919 — 31 décembre 2000
Fois présentée: 5   Fois élue: 3
À son election comme députée libérale dans Queens 1st aux générales de 1970, Canfield était la première femme élue à l'assemblée de l'Île-du-Prince-Édouard.
 
Isaac Carling (±70)
v. avril 1825 — v. août 1895
Fois présenté: 3   Fois élu: 1
Conservateur ontarien, Carling était le fils de Thomas Carling, le fondateur de la brasserie portant le nom de la famille. Il a siégé comme député provincial de Huron South pendant seulement deux ans entre 1868 et 1871.
 
William D. Casey (77)
19 février 1945 —
Fois présenté: 9   Fois élu: 7
Parfois, le candidat compte plus pour l'électorat que le parti, et Casey en est la preuve : il a été élu au Parlement de quatre manières différentes — Progressiste-conservateur (1988, 1997, 2000), Conservateur (2004, 2006), indépendant (2008), et Libéral (2015).
 
Frederick M. Cass (87)
5 août 1913 — 25 novembre 2000
Fois présenté: 4   Fois élu: 4
Lorsqu'il était président de l'Assemblée législative de l'Ontario (1968-1971), Cass a statué que les membres de l'opposition ne pouvaient pas commencer leurs questions par « pourquoi » pendant la période des questions, car de telles questions « ne visaient généralement pas à solliciter des informations auprès des ministres du Cabinet, mais à donner à la personne posant la question une ouverture pour cataloguer ses plaintes contre le gouvernement. »
 
Cora T. Casselman (75)
18 octobre 1888 — 6 septembre 1964
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
Candidate libérale à la partielle de 1941 dans Edmonton East, Casselman a été la première femme de l'Alberta élue au Parlement canadien.
 
William N. Chant (81)
13 juillet 1895 — 25 septembre 1976
Fois présenté: 9   Fois élu: 7
Chant n'a servi qu'un mandat dans le premier gouvernement créditiste de l'Alberta, se joignant aux dissidents de son parti déçus que le premier ministre, William Aberhart (1878-1943), ait omis de fournir aux Albertains des dividendes mensuels de 25$ par le biais du crédit social comme promis durant la campagne de 1935, et siégeant comme indépendant dès 1937. Son succès en politique créditiste est venu après son déménagement en Colombie-Britannique, servant six mandats de 1953 à 1971 comme député de Victoria, se retirant de la politique à 77 ans.
 
Jean J. Charest (64)
24 juin 1958 —
Fois présenté: 9   Fois élu: 8
Fédéraliste convaincu mais fier Québécois, l'ancien premier ministre (2003–2012) est né le jour de la Saint-Jean-Baptiste.
 
David C. Chatters (69)
15 avril 1946 — 25 janvier 2016
Fois présenté: 4   Fois élu: 4
Conservateur premièrement élu à l'époque des réformistes/alliancistes, Chatters a affirmé en mai 1996 que les écoles devraient avoir le droit de licencier des enseignants homosexuels. Cette position l'a conduit à être suspendu du caucus réformiste jusqu'en septembre. (Punition ? !)
 
Gulzar S. Cheema (68)
11 août 1954 —
Fois présenté: 6   Fois élu: 3
Libéral, Cheema a réussi à se faire élire à 33 ans député au Manitoba (1988–1993) et en Colombie-Britannique à 46 ans (2001–2004), mais a échoué à entrer à la Chambre des communes en 2004 à 49 ans ou à retourner à l'assemblée de la Colombie-Britannique en 2020 à 66 ans.
 
John E. Clark (41)
29 mars 1915 — 3 juin 1956
Décédé en fonction
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
Clark était le député du Parti créditiste de l'Alberta dans Stettler de 1952 à 1956. Il a commis l'un des plus importants meurtre de masse de l'histoire de l'Alberta et s'est ensuite suicidé.
 
George Clayes (±57)
v. 1831 — 3 mars 1888
Décédé en fonction
Fois présenté: 4   Fois élu: 1
Clayes, un libéral québécois de Missisquoi, n'a pas remporté la circonscription au niveau provincial en 1871, ni au niveau fédéral en 1878 ou en 1882. Il est décédé en fonction à l'âge de 57 ans, un an après l'avoir remportée aux élections générales fédérales de 1887.
 
Bernard Cleary (83)
8 mai 1937 — 27 juillet 2020
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Candidat bloquiste dans Louis-Saint-Laurent aux générales de 2004, Cleary était la première personne autochtone du Québec à être élue au Parlement canadien.
 
Maxine E. Cochran (87)
5 août 1926 — 8 juillet 2014
Fois présentée: 2   Fois élue: 2
Premièrement élue lors de la partielle de juin 1984 dans Lunenburg Centre, Cochran, une progressiste-conservatrice, a été la première femme ministre en Nouvelle-Écosse.
 
E. Shaughnessy Cohen (50)
11 février 1948 — 9 décembre 1998
Décédée en fonction
Fois présentée: 3   Fois élue: 2
Cohen est la première (et jusqu'à présent la seule) députée à avoir subi un accident de santé mortel à la Chambre des communes.
 
Lionel P. Conacher (52)
24 mai 1902 — 26 mai 1954
Décédé en fonction
Fois présenté: 5   Fois élu: 3
Député libéral de Trinity, Conacher est décédé au cours d'un jeu de balle-molle entre les députés et les membres de la Tribune de la presse sur la pelouse de la colline parlementaire.
 
M. Dominic (Maxime) Cormier (54)
21 décembre 1878 — 14 janvier 1933
Décédé en fonction
Fois présenté: 4   Fois élu: 1
Défait dans Victoria aux élections générales fédérales de 1911 et au provincial dans Madawaska en 1912 et 1925, le conservateur du Nouveau-Brunswick a réussi à se faire élire député fédéral de Restigouche—Madawaska en 1930 mais est décédé en fonction 2 ans et 5 mois plus tard à l'âge de 54. Son successeur était un futur ministre libéral, Joseph-Enoil Michaud (1888-1967) (aucun lien de parenté avec moi).
 
Estefan Cortes-Vargas (±31)
v. 1991 —
Fois présentæ: 1   Fois éluæ: 1
Éluæ pour un mandat en tant que députæ du NPD de l'Alberta pour Strathcona-Sherwood Park lors des élections générales de 2015, Cortes-Vargas a été la première personne de toute législature canadienne à s'être déclarée non binaire. Lel est la raison pour laquelle cette base de données tient maintenant compte explicitement des personnes s'identifiant ainsi.
 
Walter D. Cowan (68)
31 décembre 1865 — 28 septembre 1934
Décédé en fonction
Fois présenté: 3   Fois élu: 2
Alors qu'il était député conservateur de Long Lake (1930–1934), Cowan était le trésorier provincial de la section saskatchewanaise du Ku Klux Klan. Il est décédé durant son mandat à 68 ans.
 
Adam Crooks (58)
11 décembre 1827 — 28 décembre 1885
Fois présenté: 7   Fois élu: 5
La carrière politique de ce député provincial libéral ontarien s'est terminée en 1884 lorsqu'il a été déclaré « incurablement fou ».
 
John C. Crosbie (88)
30 janvier 1931 — 10 janvier 2020
Fois présenté: 9   Fois élu: 9
À Terre-Neuve, le patronyme Crosbie est maintenant associé au Parti progressiste-conservateur, mais lorsque John C. a été élu pour la première fois à l'assemblée pour St. John's West en 1966, c'était en tant que libéral et il a siégé ainsi pendant trois ans. John n'a jamais perdu une seule élection à laquelle il s'est présenté, ce que son fils Chesley (1953– ) ne peut pas affirmer.
 
Raoul Dandurand (80)
4 novembre 1861 — 11 mars 1942
Fois présenté: 0   Fois élu: 0
Dandurand était le sénateur de la division De Lorimier. Il a été nommé au Sénat en 1898 par H.C. Wilfrid Laurier (1841–1919) et ne s'est jamais présenté en élection. Malgré cela, il a été un ministre sans portefeuille influent dans trois cabinets de W.L. Mackenzie King (1874–1950) jusqu'à son décès à l'âge de 80 ans.
 
Libby Davies (69)
27 février 1953 —
Fois présentée: 6   Fois élue: 6
Davies a été députée du NPD de Vancouver East de 1997 à 2015. Elle avait eu une re­la­tion de 24 ans avec Bruce Eriksen jusqu'à sa mort d'un cancer en 1997. En 2001, elle a été la première députée à révéler qu'elle était dans une relation de même sexe. Lors du débat de 2005 sur le mariage gai au Canada, le conservateur Jason T. Kenney (1968–) a cité sa relation antérieure avec Eriksen comme preuve que la loi sur le mariage ne discrimine pas les personnes LGBT puisqu'elle avait pu épouser une personne du sexe opposé. Rejoignant d'autres commentateurs, Davies, qui n'avait jamais été mariée à Eriksen, a critiqué Kenney pour faire de la politique avec la vie personnelle d'autres parlementaires.
 
Simon J. Dawson (84)
13 juin 1818 — 30 octobre 1902
Fois présenté: 4   Fois élu: 4
Dawson siègeait comme député du Parti libéral de l'Ontario de 1875 à 1878. Au fédéral, quoique nominalement un député indépendant jusqu'en 1887, il appuyait le Parti conservateur du Canada.
 
Amor De Cosmos (71)
20 août 1825 — 4 juillet 1897
Fois présenté: 6   Fois élu: 5
Le deuxième premier ministre de la Colombie-Britannique était connu pour son excentricité. Né William Alexander Smith, il a ensuite siégé comme député fédéral de Victoria jusqu'à sa défaite en 1882. Deux ans avant sa mort, il a été déclaré fou.
 
Georges-Ervé Denault (40)
23 juillet 1882 — 7 février 1923
Décédé en fonction
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Denault, candidat du Parti libéral du Québec dans Richmond en 1923, est décédé deux jours après son élection et n'a donc jamais siégé à l'assemblée.
 
Azellus Denis (84)
26 mars 1907 — 4 septembre 1991
Fois présenté: 9   Fois élu: 9
Denis a été député libéral pendant 28 ans, 3 mois et 12 jours. Mais en combinant son temps au Sénat, il a été le parlementaire ayant servi le plus longtemps de l'histoire du Canada : 55 ans, 10 mois et 22 jours. Il est mort sénateur à l'âge de 84 ans.
 
Blake B. Desjarlais (28)
29 décembre 1993 —
En fonction
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Lorsque Desjarlais a remporté le siège albertain d'Edmonton Griesbach pour le NPD aux générales de 2021, il est devenu le premier individu ouvertement bispirituel à être député fédéral.
 
Hospice Desrosiers (71)
24 juin 1863 — 20 avril 1935
Fois présenté: 3   Fois élu: 1
Conservateur du Québec, Desrosiers a été élu dans Châteauguay aux élections générales de juin 1908 ; cependant, son élection a été contestée le 13 novembre et il a perdu l'élection partielle qui en a résulté au profit d'Honoré Mercier (fils) (1875-1937). Défait à nouveau par Mercier aux élections générales de 1912, il n'a jamais pu siéger à l'assemblée.
 
John G. Diefenbaker (83)
18 septembre 1895 — 16 août 1979
Décédé en fonction
Fois présenté: 17   Fois élu: 13
Ayant vu le retour des progressistes-conservateurs sur les bancs du gouvernement, Diefenbaker est décédé trois mois plus tard à l'âge de 83 ans. Son successeur dans la comté de Prince Albert en Saskatchewan était, ironiquement, Stanley J. Hovdebo (1925–2018) du NPD.
 
Stéphane M. Dion (66)
28 septembre 1955 —
Fois présenté: 8   Fois élu: 8
Mis à part les chefs par intérim, Dion est le premier chef du Parti libéral du Canada à ne pas servir comme premier ministre depuis D. Edward Blake (1833–1912), qui a dirigé le parti de 1880 à 1887. Son successeur, Michael G. Ignatieff (1947–), est le deuxième.
 
Gordon E. Dirks (75)
22 juin 1947 —
Fois présenté: 4   Fois élu: 2
Dirks a servi deux mandats en tant que député provincial progressiste-conservateur, mais l'un était en Saskatchewan pendant 4 ans et près de 6 mois (1982–1986) et l'autre était en Alberta pendant 6 mois (2014–2015).
 
Russell J. Doern (51)
20 octobre 1935 — 19 février 1987
Fois présenté: 6   Fois élu: 5
Doern a quitté le NPD le 7 mars 1984 pour siéger comme indépendant en raison de son opposition aux efforts de son gouvernement pour enraciner légalement les services en français au Manitoba. Habitué à gagner avec de bonnes marges, il a été battu à Elmwood aux générales de 1986. Il s'est suicidé moins d'un an plus tard, ap­pa­rem­ment bouleversé par l'idée qu'il n'avait peu de chance de retourner à la vie politique.
 
Thomas C. Douglas (81)
20 octobre 1904 — 24 février 1986
Fois présenté: 16   Fois élu: 13
On se souvient de Douglas comme le « père de l'assurance-maladie ». Lorsqu'il était chef du NPD fédéral, il a perdu son siège de Burnaby—Seymour lors des élections générales de 1968  il a pu revenir au Parlement grâce à une élection partielle rendue nécessaire dans Nanaimo—Cowichan—The Islands en février de l'année suivante en raison du décès soudain de Colin Cameron (1896–1968) un mois après les générales. Comme de nombreux progressistes et premiers membres du CCF, Douglas a approuvé l'eugénisme — sa thèse de maîtrise en 1933 portait sur ce sujet — mais, comme les autres, il a inversé sa position et a plutôt plaidé pour une formation professionnelle pour les handicapés mentaux et une thérapie pour ceux qui souffrent de troubles mentaux.
 
Jean Drapeau (83)
18 février 1916 — 12 août 1999
Fois présenté: 2   Fois élu: 0
Bien avant sa première élection comme maire de Montréal en 1957, Drapeau a été deux fois candidat du Bloc populaire canadien : une fois au fédéral lors de la partielle de 1942 dans Outrement, et une fois aux générales québécoises de 1944 dans Montréal—Jeanne-Mance.
 
Gilles Duceppe (75)
22 juillet 1947 —
Fois présenté: 9   Fois élu: 7
Duceppe est techniquement le premier candidat du Bloc Québécois à être élu. Il s'est présenté à la partielle d'août 1990 dans Laurier—Sainte-Marie suite au décès soudain du député libéral, Jean-Claude Malépart (1938–1989), mais il l'a fait en tant qu'indépendant puisque le Bloc n'était pas encore inscrit auprès d'Élections Canada.
 
Patricia Duncan (62)
8 avril 1960 —
Fois présentée: 3   Fois élue: 3
Libérale, Duncan a été la première femme à devenir première ministre du Yukon (2000–2002). Son appel à des élections anticipées deux ans avant la date nécessaire a entraîné la défaite de son gouvernement aux urnes ; elle était la seule libérale élue. Elle est sénatrice depuis décembre 2018.
 
Maurice L.N. Duplessis (69)
20 avril 1890 — 7 septembre 1959
Décédé en fonction
Fois présenté: 10   Fois élu: 9
Reconnu par certains comme un grand leader et par d'autres pour « La Grande Noirceur », Duplessis a été premier ministre du Québec pendant 18 ans et 82 jours — bien que non consécutivement — et il demeure à ce jour la personne ayant occupé ce poste le plus longtemps.
 
Louisette Dussault (82)
12 juin 1940 —
Fois présentée: 1   Fois élue: 0
Oui, la souris verte s'est présentée aux élections fédérales de 1972 dans Sainte-Marie pour le Parti rhinocéros.
 
Charles B. Edie (±46)
v. 1842 — 8 février 1888
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Gagnant de l'élection partielle d'août 1882 dans Springfield, Edie, un conservateur du Manitoba, n'a jamais pu siéger : John H. Bell (1840–1897) l'a battu aux élections générales de janvier 1883.
 
Dale Eftoda (±73)
v. 1949 —
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Député libéral de Riverdale North de 2000 à 2002, Eftoda était le premier député ouvertement gay de l'assemblée du Yukon.
 
D. Wayne Elhard (74)
22 août 1947 —
Fois présenté: 5   Fois élu: 5
Dans la partielle de juin 1999 à Cypress Hills, Elhard a été le premier à être élu sous la bannière du Parti saskatchewanais.
 
Henry R. Emmerson (60)
25 septembre 1853 — 9 juillet 1914
Décédé en fonction
Fois présenté: 13   Fois élu: 10
Le libéral Emmerson a été le 9e premier ministre du Nouveau-Brunswick d'octobre 1897 à août 1900, date à laquelle il a démissionné pour être élu député fédéral de Westmorland. Son alcoolisme et sa réputation de coureur de jupons ont nuit à sa carrière; il a dû démissionner du cabinet de Laurier en 1907 après qu'un journal a rapporté qu'il avait été expulsé d'un hôtel de Montréal avec « deux femmes de mauvaise réputation ».
 
William End (±74)
v. 1798 — 14 décembre 1872
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
End est décédé dans un incendie dans son bureau à Bathurst, au Nouveau-Brunswick, probablement assassiné par un homme qu'il avait condamné à une peine de prison. Il n'était plus un des députés pour Gloucester au moment de son décès.
 
Alphonsus (Fonse) Faour (70)
16 novembre 1951 —
Fois présenté: 3   Fois élu: 2
Faour a été élu député lors d'une élection partielle dans Humber—Port au Port—St. Barbe en octobre 1978 et réélu aux éléctions générales de 1979. Pour une raison quelconque, ce n'est pas la partie de Terre-Neuve de laquelle je m'attendais le premier député néo-démocrate de cette province, mais le libéral Brian V. Tobin (1954– ) est arrivé en 1980 et la norme est revenue.
 
Henry F. Feehan (79)
11 juillet 1854 — 25 décembre 1933
Fois présenté: 3   Fois élu: 1
Célibataire, Feehan aurait dit: "Eh bien celles qui m'auraient, je ne l'aurais pas et celles que j'aurais, ne m'auraient pas."
[À noter que le genre est neutre en anglais.]
 
Peter Fenwick (78)
18 juillet 1944 —
Fois présenté: 7   Fois élu: 2
Fenwick est passé de chef du NPD de Terre-Neuve pendant la majorité des années 1980 et député de Menihek de 1984 à 1989, à une candidature pour l'Alliance canadienne (réformiste conservatrice) dans la circonscription de Burin—St.George's aux fédérales de 2000.
 
Muhammad Fiaz
?? —
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
Né au Pakistan, Fiaz est le premier musulman élue à l'assemblée de la Saskatchewan (Regina Pasqua, 2016– ).
 
Steven J. Fletcher (50)
17 juin 1972 —
Fois présenté: 7   Fois élu: 5
Député conservateur manitobain de Charleswood—St. James—Assiniboia de 2004 à 2015, Fletcher a été le premier tétraplégique et utilisateur de fauteuil roulant à siéger aux Communes. Six mois après sa défaite aux élections de 2015, il a été élu député progressiste-conservateur d'Assiniboia. Quittant les PC et siégeant comme indépendant à partir du 30 juin 2017, il a formé et dirigé le Parti du Manitoba le 18 août 2018. Il ne s'est pas présenté aux provinciales de 2019, tentant plutôt (mais échouant) de regagner son siège fédéral sous la bannière du Parti populaire du Canada. À l'époque, il a affirmé que lui et Maxime Bernier (1963– ) étaient des « âmes sœurs idéologiques ».
 
André-Gilles Fortin (33)
13 novembre 1943 — 24 juin 1977
Décédé en fonction
Fois présenté: 4   Fois élu: 3
Chef du Parti Crédit social du Canada, Fortin est décédé dans un accident de la route à l'âge de 33 ans. Il se serait endormi au volant au niveau de la rivière du Sault, qui croise l'Autoroute 20 à la hauteur de Saint-Cyrille-de-Wendover.
 
Henry D. Francis (65)
28 juillet 1921 — 2 mai 1987
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Candidat créditiste élu dans Similkameen aux générales de 1952 en C.-B., Francis n'a jamais siégé à l'assemblée. Démissionnant pour permettre au ministre des finances non élu Einar M. Gunderson (1899–1980) de s'y présenter en partielle, il a échoué à gagner dans Revelstoke aux générales de 1953. De même, Gunderson a échoué à se faire réélire en 1953 lorsqu'il s'est présenté dans Oak Bay, mais le siège de Similkameen est resté entre les mains des créditistes... jusqu'en 1988!
 
Hedy M. Fry (81)
6 août 1941 —
En fonction
Fois présentée: 10   Fois élue: 10
La première prétention à la renommée politique de Fry est qu'elle est la femme qui a renversé la première ministre en exercice dans Vancouver Centre lors des fédérales de 1993. Sa plus récente, c'est qu'à 80 ans, elle est la femme la plus âgée à être élue au Parlement.
 
Alain Giguère (63)
24 octobre 1958 —
Fois présenté: 11   Fois élu: 1
Une personne qui n'a jamais été élue et qui s'est présentée dix fois ou plus au niveau fédéral ou provincial est considéré·e un·e candidat·e pérenne extrême. Candidat du NPD dans plusieurs circonscriptions québécoises depuis 1984, Giguère échappe de justesse à cette définition car, bien qu'il se soit présenté 11 fois à date, il a surfé sur la vague orange aux fédérales de 2011 et s'est fait lire une fois dans Marc-Aurèle-Fortin. Celà fait de lui un succès éphémère.
 
Jack Goohsen (79)
7 novembre 1942 —
Fois présenté: 4   Fois élu: 2
Progressiste-conservateur de la Saskatchewan, Goohsen n'est pas un enfant de chœur. Il a dû démissionner de son poste de député en 1999 lorsqu'il a été reconnu coupable de prostitution d'enfants. Cependant, à ceux qui pensaient que le Parti sas­katch­ew­an­ais avait englouti les PC provinciaux, détrompez-vous ! Goohsen s'est présenté comme candidat PC à Cypress Hills aussi récemment qu'aux générales de 2020. Il est arrivé quatrième parmi cinq, avec 328 des 7,193 voix. La candidate du Parti vert est arrivée dernière avec 110 voix.
 
Audrey Gordon
?? —
Fois présentée: 2   Fois élue: 1
Progressiste-conservatrice, Gordon est l'un des trois premiers députés noirs canadiens élus au Manitoba.
 
G. Jean Gordon (90)
6 mars 1918 — 5 septembre 2008
Fois présentée: 1   Fois élue: 0
Gordon était la première femme élue au Conseil du Yukon — de 1967 à 1870 (21e assemblée).
 
Ronald A. Gostick (86)
18 juillet 1918 — 16 juillet 2005
Fois présenté: 2   Fois élu: 0
Éditeur bien connu de littérature antisémite et d'extrême droite, Gostick s'est présenté deux fois en élection en Ontario, arrivant dernier à chaque fois : aux élections fédérales de 1945 pour Grey North en tant que candidat du Crédit social, et aux générales provinciales de 1948 pour Glengarry sous la bannière de l'Union des électeurs. Il était le fils d'Edith H. Gostick (1894–1984), l'une des quatre députés du Crédit social de l'Alberta élus à Calgary lors des élections générales de 1935.
 
Solomon H. Green (83)
23 octobre 1885 — 13 avril 1969
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Libéral, Green était le premier Canadien juif à siéger à l'assemblée du Manitoba (1910-1914). Âgé de seulement 24 ans lorsqu'il a été élu dans Winnipeg North, il n'a servi qu'un mandat. Il est décédé à 83 ans.
 
Frank W. Greenwood (89)
26 juillet 1929 — 11 mai 2019
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Créditiste de C.-B., Greenwood n'a jamais pris son siège pour Columbia remporté lors de la partielle du 15 juillet 1963, car des générales ont été déclenchées plus tôt que prévu en septembre et il a choisi de ne pas se représenter.
 
Lisa Gretzky (51)
19 janvier 1971 —
Fois présentée: 3   Fois élue: 3
Le lien entre Lisa et le hockeyeur Wayne est lointain : ils sont beaux-cousins.
 
Henri Groulx (64)
21 mai 1888 — 16 juillet 1952
Décédé en fonction
Fois présenté: 4   Fois élu: 4
Groulx, député libéral de Montréal-Outremont à l'assemblée législative, est mort le soir de sa réélection pour un quatrième mandat.
 
Margaret Haile
?? — ??
Fois présentée: 1   Fois élue: 0
En 1902, Haile a été la première femme de l'Empire britannique à se présenter en élection, se présentant pour la Ligue socialiste canadienne (Ontario) dans le comté provincial de Toronto North. Si elle avait gagné, cependant, elle n'aurait pas pu siéger à l'assemblée législative.
 
Arthur Hanger (79)
19 février 1943 —
Fois présenté: 5   Fois élu: 5
L'un des membres les plus conservateurs du Parti réformiste / Alliance canadienne / Conservateur moderne, Hanger avait prévu un voyage à Singapour en mars 1996 pour enquêter sur son utilisation de la bastonnade pour dissuader le crime mais a dû l'annuler après le tollé public et les critiques de l'intérieur de son parti. (Bizarre, hein ? Un si bonne idée pour le Canada...)
 
Isabel J. Tibbie Hardie (90)
4 février 1916 — 14 novembre 2006
Fois présentée: 2   Fois élue: 1
Le mari d'Isabel, Mervyn (1918–1961), est décédé en fonction le 18 octobre 1961. Les libéraux l'ont nommée aux générales de 1962 ; elle est ainsi devenue la première femme des Territoires du Nord-Ouest à être élue au Parlement canadien. Elle a été battue aux générales de l'année suivante.
 
Stephen J. Harper (63)
30 avril 1959 —
Fois présenté: 8   Fois élu: 7
La première fois qu'il s'est présenté pour le Parti réformiste dans Calgary West lors des élections générales de 1988, celui qui deviendra le 22e premier ministre du Canada est très sévèrement battu par F. James (Jim) Hawkes (1934-2019). Harper avait 29 ans à l'époque, mais l'inverse s'est produit lors des générales de 1993, alors qu'il avait 34 ans.
 
Richard B. Hatfield (60)
9 avril 1931 — 26 avril 1991
Fois présenté: 8   Fois élu: 7
Le fait que le premier ministre du Nouveau-Brunswick de 1970 à 1987 était gay était un secret de Polichinelle de son vivant, mais cela n'a été discuté ouvertement qu'après sa mort. Mais en ayant cette discussion, oublions-nous qu'il demeure, à ce jour, le premier ministre du N.-B. ayant servi le plus longtemps ?
 
Frederick W.A.G. Haultain (84)
25 novembre 1857 — 30 janvier 1942
Fois présenté: 9   Fois élu: 9
Haultain, seul premier ministre de la région des Territoires du Nord-Ouest qui est aujourd'hui l'Alberta et la Saskatchewan, est reconnu comme ayant contribué de manière significative à la création de ces provinces, bien qu'il aurait préféré une seule grande province nommée Buffalo. Cela explique peut-être le changement de nom en 2020 de Wexit Saskatchewan à Buffalo Party ?
 
Douglas J. Henning (52)
3 mai 1947 — 7 février 2000
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
N'est-il pas incroyable que nous ayons eu une telle chose que le Parti de la loi naturelle au Canada ?
 
Patricia (Bonnie) Hickey (67)
5 mars 1955 —
Fois présentée: 2   Fois élue: 1
Libérale pour un mandat dans St. John's East (1993–1997), Hickey a été l'une des deux premières femmes de Terre-Neuve élues au Parlement canadien.
 
Richard B. Holden (74)
7 juillet 1931 — 18 septembre 2005
Fois présenté: 4   Fois élu: 1
Holden était l'un des quatre hommes élus aux générales québécoises de 1989 sous la bannière du parti fédéraliste et des droits des anglophones Equality Party. Expulsé du parti en octobre 1991 pour rechigner à la discipline de parti, il a siégé comme indépendant jusqu'à ce qu'au grand dam de son électorat, il se joigne au Parti Québécois en août 1992. Souffrant de maux de dos chroniques, il s'est suicidé en sautant du balcon de son appartement, au huitième étage.
 
Simma Holt (92)
27 mars 1922 — 23 janvier 2015
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
Libérale, Holt a servi un mandat dans Van­cou­ver Kingsway (1974-1979) et était la pre­mière femme juive élue au Parlement canadien.
 
Joseph Howe (68)
13 décembre 1804 — 1 juin 1873
Fois présenté: 3   Fois élu: 3
Comme tous les députés néo-écossais élus en 1867 sauf un, Howe était contre la Confédération, mais il est venu à l'accepter un an plus tard et s'est rejoint aux conservateurs. Nommé lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse en mai 1873, il décède trois semaines plus tard, à 68 ans.
 
William Ivens (78)
28 juin 1878 — 20 juin 1957
Fois présenté: 7   Fois élu: 4
Ivens était l'un des trois criminels reconnus coupables (pour sa participation à la Grève générale de Winnipeg de 1919) élu aux élections générales manitobaines de 1920. Il était toujours en prison lorsqu'il a été élu l'un des députés du Dominion Labour Party pour Winnipeg.
 
Rahim Jaffer (50)
15 décembre 1971 —
Fois présenté: 5   Fois élu: 4
Député réformiste / allianciste / conservateur d'Edmonton—Strathcona de 1997 à 2008, Jaffer a été le premier musulman élu au Parlement canadien.
 
Leonard C. Jones (74)
4 juin 1924 — 23 juin 1998
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Maire de Moncton (N.-B.) de 1963 à 1974, Jones s'opposait farouchement à l'utilisation du français dans toutes sphères d'activité publique dans la ville. Demeurant populaire auprès de la majorité anglophone, il a été nommé candidat progressiste-conservateur pour les élections fédérales de 1974, mais le chef PC, Robert L. Stanfield (1914–2003), a refusé d'approver sa candidature à cause de l'opposition de Jones à la politique du parti sur le bilingualisme. Jones s'est présenté comme independant et a complété un mandat pour comme député de Moncton.
 
Nancy Karetak-Lindell (64)
10 décembre 1957 —
Fois présentée: 4   Fois élue: 4
Libérale, Karetak-Lindell a été la première femme du Nunavut élue au Parlement canadien (1997–2008). Elle est aussi la première titulaire du siège, créé quelques années avant que le Nunavut ne devienne un territoire distinct des TNO.
 
Gary Keating
?? —
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Élu à l'assemblée du N.-B. à sa deuxième tentative aux générales de 2014, le libéral Keating a démissionné de son siège de Saint Jean-Est 22 jours plus tard, annonçant qu'il avait décidé que la vie poli­tique n'était « pas pour lui » car cela impliquerait trop temps loin de sa famille.
 
L. Gordon Kesler (±77)
v. 1945 —
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Kesler est la seule personne à avoir été élue à une assemblée législative sous la bannière du Western Canada Concept.
 
David T. King (76)
22 juin 1946 —
Fois présenté: 5   Fois élu: 4
Député progressiste-conservateur de l'Alberta de 1971 à 1986, King a déménagé en Colombie-Britannique et est impliqué dans le Parti Vert de cette province depuis au moins 2013.
 
Trevor Kirczenow (±37)
v. 1985 —
Fois présentæ: 2   Fois éluæ: 0
Même si on savait tous que Kirczenow n'avait aucune chance de gagner pour les libéraux dans la circonscription fédérale manitobaine de Provencher, on doit admirer l'audace d'une personne transgenre de se présenter contre un conservateur social convaincu comme Theodore J. Falk (1960– ) ...deux fois !
 
Marie-Claire Kirkland-Casgrain (91)
8 septembre 1924 — 24 mars 2016
Fois présentée: 4   Fois élue: 4
En plus d'être la première femme élue à l'Assemblée du Québec, Kirkland-Casgrain, une libérale, a également été la première femme au Cabinet, la première femme juge à la Cour provinciale et la première femme à obtenir des funérailles nationales au Québec.
 
Stanley H. Knowles (88)
18 juin 1908 — 9 juin 1997
Fois présenté: 17   Fois élu: 13
Une fois que le social démocrate Knowles a été élu au Parlement à sa troisième tentative dans Winnipeg North Centre lors d'une élection partielle en 1942, il a remporté chaque fois après jusqu'aux élections de 1980, à part au balayage Diefenbaker de 1958. Il a servi pendant 37 ans, 6 mois et 5 jours.
 
Margaret M. Konantz (68)
30 avril 1899 — 11 mai 1967
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
Libérale, Konantz était la première femme du Manitoba élue au Parlement canadien. Elle n'a servi qu'un seul mandat (1963–1965).
 
Édouard Lacroix (74)
6 janvier 1889 — 19 janvier 1963
Fois présenté: 6   Fois élu: 6
Ancien député fédéral libéral élu pour le Bloc populaire canadien dans Beauce aux élections du Québec d'août 1944, Lacroix a démissionné le 14 mai 1945 avant même d'avoir siégé à l'assemblée.
 
Charles-Eugène Laforest (±84)
v. novembre 1923 — 14 septembre 2008
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
C'est mon oncle dont je vous parlais. Il a couru quand j'étais ado vivant à Moncton, N.-B. C'était à l'époque où les gens s'envoyaient des lettres et je me souviens quand il nous avait envoyé une copie de son pamphlet électoral. Je ne me souvenais pas quand il s'était présenté ou pour quel parti (ou qu'il s'était fait assommé) jusqu'à ce que j'aie créé cette base de données.
 
Jean Landry (73)
3 octobre 1948 —
Fois présenté: 12   Fois élu: 1
Ça avait bien commencé pour Landry, mais c'était peut-être la chance du débutant. Élu pour le Bloc Québécois dans Lotbinière en 1993, il s'est ensuite présenté 11 fois sous différentes bannières, perdant à chaque fois. Sa dernière tentative était aux élections fédérales de 2021 lorsqu'il s'est classé cinquième parmi sept à Trois-Rivières, se présentant pour une deuxième fois pour le Parti populaire du Canada. Ainsi, sa carrière politique terne fait de lui un succès éphémère.
 
Pierre Laporte (49)
25 février 1921 — 17 octobre 1970
Décédé en fonction
Fois présenté: 5   Fois élu: 4
Le nom de Laporte est à jamais associé à la crise d'Octobre 1970. Le 10 octobre, le Front de libération du Québec (FLQ) enlève le ministre du Travail libéral, et son corps est retrouvé à Saint-Hubert le 17 octobre. Il avait 49 ans.
 
Bowman B. Law (60)
29 juillet 1855 — 3 février 1916
Décédé en fonction
Fois présenté: 4   Fois élu: 4
Law était l'une des sept victimes — et le seul député — de l'incendie qui a détruit une grande partie des édifices du Parlement canadien dans la nuit du 3 février 1916.
 
James R. Laxer (76)
22 décembre 1941 — 23 février 2018
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
Laxer était l'un des fondateurs du Waffle, une aile radicale du NPD du Canada à la fin des années '60 et au début des années '70 en faveur du nationalisme canadien et de la solidarité avec le mouvement souverainiste du Québec.
 
Wallis W. LeFeaux (91)
19 septembre 1881 — 24 novembre 1972
Fois présenté: 11   Fois élu: 1
Après huit échecs aux niveaux fédéral et provincial, le gauchiste de la Colombie-Britannique parvient finalement à remporter l'un des deux sièges de Vancouver Centre à l'asemblée législative pour la Fédération du Commonwealth coopératif (FCC) lors des élections générales de 1941, seulement pour le perdre en 1945. Il n'a pas pu le récupérer non plus en 1949.
 
John B. Lewis (56)
18 mars 1817 — 24 janvier 1874
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Député conservateur pour City of Ottawa, Lewis avait fait campagne pour être réélu en 1874, mais les dossiers montrent qu'il ne s'est pas présenté. Il est décédé deux jours après le scrutin.
 
James S. Lord (56)
21 décembre 1875 — 8 juillet 1932
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Le député provincial conservateur du N.-B. dans Charlotte (1925–1930) a occupé le poste de Kalif impérial (vice-président) du Ku Klux Klan of Kanada.
 
Wally Lorenz
?? —
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
À 7 mois et 18 jours d'une élection à l'autre, Lorenz du Parti saskatchewanais détient la distinction d'avoir eu le mandat le plus court à l'assemblée. Élu lors de la par­tielle de mars 2003 dans Battleford-Cut Knife, il n'a pas pu obtenir l'investiture du parti dans Cut Knife-Turtleford pour les générales du mois de novembre suivant.
 
Solon E. Low (62)
8 janvier 1900 — 22 décembre 1962
Fois présenté: 9   Fois élu: 7
Par de nombreux commentaires controversés lorsqu'il était chef du Crédit social du Canada de 1944 à 1961, Low a contribué à la réputation d'antisémitisme de son parti. Par exemple, dans une émission de la CBC en 1947, il a revendiqué un « lien étroit entre le communisme international, la finance internationale et le sionisme politique international ». Il a répudié l'antisémitisme une décennie plus tard mais, à ce point, son parti a cessé d'être considéré comme une menace crédible pour remplacer les conservateurs.
 
M. Rae M. Luckock (78)
15 octobre 1893 — 24 janvier 1972
Fois présentée: 2   Fois élue: 1
Avec Agnes C. Macphail (1890–1954), Luckock était l'une des deux premières femmes élues à l'assemblée de l'Ontario. Elle a siégé dans Bracondale pour le CCF de 1943 à 1945.
 
Marcel Lussier (78)
30 juin 1944 —
Fois présenté: 5   Fois élu: 1
Lussier a eu plus de chance dans la vie qu'en politique. Quelques jours avant son 78e anniversaire en juin 2022, il a gagné 70 millions $ à la Lotto-Max de Loto-Québec.
 
John M. Macdonald (91)
3 mai 1906 — 20 juin 1997
Fois présenté: 4   Fois élu: 1
Macdonald a été appelé au Sénat en 1960 à 54 ans, après un seul mandat comme député progressiste-conservateur de la N.-É. pour Cape Breton North. Il était le dernier sénateur nommé à vie à avoir servi son mandat jusqu'à sa mort... à 91 ans.
 
Margaret M. Macdonald (57)
17 novembre 1910 — 3 février 1968
Fois présentée: 3   Fois élue: 2
Macdonald était la première femme de l'Île-du-Prince-Édouard élue au Parlement canadien. Progressiste-conservatrice, elle a occupé le siège de King's de 1961 à 1963.
 
Grace W. MacInnis (85)
25 juillet 1905 — 10 juillet 1991
Fois présentée: 7   Fois élue: 4
MacInnis, députée du NPD dans Vancouver Kingsway de 1965 à 1974, était la SEULE femme élue au 28e Parlement en 1968. Elle était la fille du premier chef de la Fédération du Commonwealth coopératif (FCC), feu J.S. Woodsworth (1874–1942), et l'épouse de feu Angus MacInnis (1884–1964), député fédéral de la FCC dans plusieurs circonscriptions de la région de Vancouver entre 1930 et 1957.
 
Alexander G. MacKay (60)
7 mars 1860 — 25 avril 1920
Décédé en fonction
Fois présenté: 9   Fois élu: 8
Libéral, MacKay a servi 10 ans et 8 mois en tant que député provincial ontarien de Grey North (1902–1913) et près de sept ans en tant que député provincial albertain d'Athabasca (1913–1920), mourant en fonction à l'âge de 60 ans.
 
H. Wade MacLauchlan (67)
10 décembre 1954 —
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard de 2015 à 2019, MacLauchlan a été le premier homme gay au Canada à devenir premier ministre.
 
Donald Macmaster (75)
3 septembre 1846 — 3 mars 1922
Fois présenté: 3   Fois élu: 2
L'Ontarien Macmaster a siégé en tant que député provincial conservateur pour Glengarry de 1879 à 1882, démissionnant pour se faire élire aux Communes pour représenter ce même comté jusqu'à sa défaite en 1887. Il a émigré au Royaume-Uni en 1905 et a été élu à la Chambre des communes britannique en 1910 en tant que conservateur, représentant la circonscription de Chertsey jusqu'à sa mort à l'âge de 75 ans.
 
Agnes C. Macphail (63)
24 mars 1890 — 13 février 1954
Fois présentée: 11   Fois élue: 7
Le fait que Macphail ait été la première femme élue au Parlement canadien en 1921 est bien connu. Ce qui est moins connu, c'est qu'elle a également été la première femme (sur deux) élue au Parlement provincial de l'Ontario en 1934.
 
Claudy Mailly (±78)
30 novembre 1938 — v. 2017
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
J'ai peut-être « tué » prématurément cette députée progressiste-conservatrice d'un mandat dans Gatineau (1984–1988) sur le poids d'une vague référence dans Wikipédia, mais en même temps, il n'y a vraiment pas grand-chose en ligne à son sujet ces jours-ci. Quelqu'un sait ?
 
Gary Malkowski (64)
26 juillet 1958 —
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Représentant York Est de 1990 à 1995 en tant que membre du NPD de l'Ontario, Malkowski est le premier parlementaire sourd du Canada et le premier parlementaire sourd au monde à s'adresser à une assemblée en langue des signes.
 
Ernest C. Manning (87)
20 septembre 1908 — 19 février 1996
Fois présenté: 9   Fois élu: 9
Chef du Crédit social de l'Alberta, Manning a été premier ministre pendant 25 ans et 6 mois — le plus long mandat à ce poste. Il était le père du fondateur du Parti réformiste du Canada, E. Preston Manning (1942– ).
 
Leonard S. Marchand (82)
16 novembre 1933 — 3 juin 2016
Fois présenté: 4   Fois élu: 3
Marchand était la première personne d'une Première Nation à servir au cabinet fédéral (1976–1979).
 
Pauline Marois (73)
29 mars 1949 —
Fois présentée: 11   Fois élue: 8
Marois est bien sûr la première femme à devenir première ministre du Québec. Cependant, il serait plus facile d'énumérer les ministères qu'elle n'a PAS dirigés lorsque le Parti Québécois était au pouvoir. Peu importe où on se tient sur la souveraineté du Québec, on ne peut nier que cette femme connaît le fonctionnement de l'appareil gouvernemental !
 
Duncan M. Marshall (73)
24 septembre 1872 — 16 janvier 1946
Fois présenté: 9   Fois élu: 5
La différence qu'un siècle peut faire ? Un Ontarien avec plus d'endurance en tant que libéral en Alberta qu'en Ontario ! Marshall a été député provincial de Olds pour trois mandats de 1909 à sa défaite en 1921, mais député provincial de Peel pour un mandat de 1934 à sa défaite en 1937. Mais il a échoué à entrer aux Communes autant dans un comté ontarien (Muskoka, 1904) qu'un comté albertain (East Calgary, 1921).
 
Joseph Martin (70)
24 septembre 1852 — 2 mars 1923
Fois présenté: 16   Fois élu: 10
Martin a été élu à quatre assemblées législatives différentes : celle du Manitoba, du Canada, de la Colombie-Britannique, et de la Grande-Bretagne (East St. Pancras, 1910–1918). Jeune adulte, on le surnomme « Fighting Joe » à case de « son tempérament querelleur et sa tendance à régler les désaccords en faisant usage de ses poings ». Ce surnom lui est resté jusqu'à sa mort.
 
William G. Martin (87)
13 septembre 1886 — 19 décembre 1973
Fois présenté: 7   Fois élu: 6
Martin a siégé en tant que conservateur ou progressiste-conservateur (après 1942) dans deux législatures : celle de l'Ontario comme député de Brantford (1926–1934) et celle du Manitoba comme député de St. Matthews (1958–1966). Sa sortie en 1934 a été causée par sa défaite à l'âge de 47 ans mais elle a été volontaire en 1966 lorsqu'il s'est retiré de la politique à l'âge de 79 ans.
 
C. Vincent Massey (80)
20 février 1887 — 30 décembre 1967
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
Premier gouverneur général né au Canada, Massey s'est présenté sans succès pour le Parti libéral du Canada à Durham en 1925.
 
Roberta C. McAdams (79)
21 juillet 1880 — 16 décembre 1959
Fois présentée: 1   Fois élue: 1
McAdams est la deuxième femme à être élue à l'assemblée de l'Alberta. On la con­si­dé­rerait l'une des deux premières si l'élec­tion dans sa circonscription avait eu lieu à la même date que les générales de 1917.
 
J. Stephen McCready (75)
10 octobre 1946 —
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
McCready est le fils du Président de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick à deux reprises, Robert B. McCready (1921–1995). (Celui-ci m'a fait lever un sourcil simplement parce que je suis un ami de son frère !)
 
Alexa A. McDonough (77)
11 août 1944 — 15 janvier 2022
Fois présentée: 10   Fois élue: 8
Fille de Lloyd R. Shaw (1914–1993), McDonough était la première femme au Canada à devenir chef d'un majeur parti provincial reconnu (voir Hilda P. Watson [1922–1997] pour comprendre le provincial en italique). J'ai été vraiment surpris d'apprendre qu'elle a eu une « affaire » avec le progressiste-conservateur de longue date David S.H. MacDonald (1936– ) entre 1997 et 2004 et l'a même fait basculer vers la social-démocratie !
 
Malcolm McFadyen (±44)
9 juin 1838 — v. 15 avril 1883
Décédé en fonction
Fois présenté: 4   Fois élu: 1
Libéral de l'Île-du-Prince-Édouard, McFadyen a échoué trois fois à se faire élire — au fédéral en 1878 et au provincial en 1876 et 1879 — avant de remporter l'un des deux sièges pour Kings 4th à l'assemblée aux générales de 1882. Selon Blair Weeks dans Minding the House: a biographical guide to Prince Edward Island MLAs, 1873-1993, MacFadyen serait mort « vers 1883 », voulant dire qu'il serait mort environ un an après avoir été élu. Mais Weeks ne le dit pas explicitement et aucune partielle ne semble avoir eu lieu pour remplacer MacFadyen, même si les prochaines générales sur l'Île n'ont eu lieu que trois ans plus tard. Cela dit, malgré la plus grande fréquence des partielles au XIXe siècle comparé à aujourd'hui, l'appel aux urnes était entièrement à la discrétion du gouvernement, donc comme celui-ci était conservateur et que MacFadyen était libéral, il est possible que le siège ait été laissé vacant.
 
Edward R. McGill (84)
21 septembre 1912 — 3 décembre 1996
Fois présenté: 3   Fois élu: 3
McGill était le député progressiste-conservateur manitobain pour Brandon West de 1969 à 1981. Son comportement calme à l'assemblée lui a mérité le surnom ironique de « Mad Dog McGill ».
 
Arnold J. McGrath (55)
2 juin 1912 — 24 août 1967
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Élu député libéral de Cranbrook à 27 ans lors d'une partielle en octobre 1939, McGrath était le plus jeune député de la législature de la Colombie-Britannique durant son mandat. Il a été défait aux générales de 1941.
 
Hazel A. McIsaac (±79)
v. 1933 — 14 décembre 2012
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
Députée libérale de St. George's de 1975 à 1979, McIsaac a été la première femme élue à l'assemblée après l'entrée de Terre-Neuve dans la Confédération en 1949. Un traversier de passagers et de voitures opérant entre Long Island et Little Bay Islands porte son nom.
 
Harrison A. McKeown (68)
28 novembre 1863 — 10 juillet 1932
Fois présenté: 9   Fois élu: 6
Le Néo-Brunswickois McKeown se présentait en tant que conservateur au provincial mais en tant que libéral au fédéral. Il n'a jamais été élu en tant que libéral et a servi six mandats discontinus à la législature.
 
Louise C. McKinney (62)
22 septembre 1868 — 10 juillet 1931
Fois présentée: 2   Fois élue: 1
McKinney était la première femme élue à une législature de l'Empire britannique. Elle a été députée albertaine indépendante de Claresholm (1917–1921) et a été défaite de justesse en se présentant sous la bannière de l'UFA.
 
Audrey M. McLaughlin (85)
7 novembre 1936 —
Fois présentée: 3   Fois élue: 3
Cheffe du Nouveau parti démocratique fédéral de 1989 à 1995, McLaughlin a été la première femme chef d'un parti représenté aux Communes, ainsi que la première chef d'un parti fédéral à représenter une circonscription électorale dans un territoire canadien.
 
Arthur Meighen (86)
16 juin 1874 — 5 août 1960
Fois présenté: 9   Fois élu: 6
En 1941, le 9e premier ministre du Canada est revenu à la tête du Parti conservateur qui avait été durement battu sous la bannière du « Gouvernement national » lors des générales de 1940. Tentant de regagner un siège aux Communes, Meighen s'est présenté à une partielle le 9 février 1942 dans le bastion conservateur de York South. Joseph W. Noseworthy (1888–1956) de la FCC l'a facilement vaincu ; à la fin de cette année-là, l'ancien Parti conservateur est devenu le Parti progressiste-conservateur sous la direction du premier ministre libéral-progressiste du Manitoba, John Bracken (1883–1969).
 
Réal Ménard (60)
13 mai 1962 —
Fois présenté: 7   Fois élu: 6
Député bloquiste de 1993 à 2009, Ménard a été le deuxième après Svend Robinson (1952- ) à révéler qu'il est gay.
 
L. Petrie Meston (47)
20 mars 1916 — 22 novembre 1963
Décédé en fonction
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Meston a remporté haut la main pour les créditistes d'Alberta le nouveau comté de Three Hills aux générales de 1963, mais il est mort cinq mois plus tard — avant la première session.
 
Simonie Michael (±75)
v. 1933 — v. novembre 2008
Fois présenté: 3   Fois élu: 2
Le gouvernement fédéral, voulant retracer les Inuits mais trouvant leurs noms traditionnels trop difficiles, a mis en place dans les années 1940 un système de disques numérotés. Ainsi, selon le gouvernement, le nom de famille de Michael était E7-551. Michael est largement reconnu pour avoir incité le gouvernement à adopter une motion autorisant un projet pour remplacer les noms numériques par des noms de famille patrilinéaires.
 
Albanie Morin (55)
30 avril 1921 — 30 septembre 1976
Décédée en fonction
Fois présentée: 2   Fois élue: 2
Morin était une des trois premières femmes du Québec élue au parlement canadien. Elle a été députée libérale de Louis-Hébert (1972–1976) jusqu'à son décès pendant son deuxième mandat, à l'âge de 55 ans.
 
Jamie Moses
?? —
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Moses était l'un des trois premiers députés noirs canadiens élus au Manitoba en 2019. En octobre 2021, il a présenté un projet de loi reconnaissant le 1er août de chaque année comme la Journée de l'émancipation au Manitoba. Le projet de loi a été adopté à l'unanimité.
 
Douglas L. Mowat (63)
16 mai 1929 — 11 août 1992
Fois présenté: 3   Fois élu: 2
Mowat était le premier tétraplégique utilisant un fauteuil roulant à être élu à une législature canadienne. Il a été le député du crédit social de C.-B. dans Vancouver-Little Mountain de 1983 à 1991.
 
Oliver Mowat (82)
22 juillet 1820 — 19 juillet 1903
Fois présenté: 7   Fois élu: 7
À 23 ans, 8 mois et 26 jours, Mowat, un libéral ontarien, détient le record de la personne qui a été premier ministre de la province le plus longtemps.
 
George H. Murray (67)
7 juin 1861 — 6 janvier 1929
Fois présenté: 11   Fois élu: 7
Un libéral, Murray était le huitième premier ministre de la Nouvelle-Écosse pendant 26 ans et 188 jours, le plus long mandat ininterrompu pour un chef de gouvernement dans l'histoire du Canada.
 
Henry Nathan (71)
3 septembre 1842 — 5 février 1914
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
Député libéral de Victoria (Colombie-Britannique) de 1871 à 1874, Nathan est le premier Canadien juif à être élu à la Chambre des communes. Le second est venu 43 ans plus tard lorsque le libéral montréalais Samuel W. Jacobs (1871-1938) a été élu dans George-Étienne Cartier en 1917.
 
Ted Nebbeling (±65)
v. 1944 — 28 octobre 2009
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
Le député libéral de C.-B. dans West Vancouver-Garibaldi était l'un des premiers membre de cabinet au monde à être marié à une personne du même sexe.
 
Dorise W. Nielsen (78)
30 juillet 1902 — 9 décembre 1980
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
Nielsen n'était pas seulement la première femme de la Saskatchewan élue au Parle­ment canadien ; elle était aussi la première membre du Parti communiste à être élue aux Communes — quoique ce parti portait différents noms à l'époque, tels que « Unité » et « Mouvement réformateur uni ». Elle a représenté North Battleford de 1940 jusqu'à sa défaite aux générales de 1945. En 1957, elle a déménagé en Chine et, en 1962, elle est devenue citoyenne chinoise.
 
Charles Nolin (69)
2 mai 1837 — 28 janvier 1907
Fois présenté: 4   Fois élu: 4
Nolin, Métis du Manitoba et rival politique de Louis David Riel (1844-1885), a siégé près de cinq ans à partir de 1874 en tant que député de Ste. Anne à l'assemblée législative de la nouvelle province. Déménageant plus tard dans l'actuelle Saskatchewan, il été élu à 54 ans dans Batoche à l'Assemblée des Territoires du Nord-Ouest, mais son élection a été contestée deux mois plus tard et Charles-Eugène Boucher (1864–v. 1926), qui avait la moitié de son âge à 27 ans, l'a remplacé.
 
David Orchard (72)
28 juin 1950 —
Fois présenté: 2   Fois élu: 0
Bien qu'il n'ait jamais été élu, Orchard, se décrivant comme un « red Tory » dont les idoles idéologiques incluent John G. Diefenbaker (1895–1979), a été un op­po­sant de premier plan au libre-échange depuis les années 1980. Deux fois candidat à la direction du Parti progressiste-con­ser­va­teur du Canada, on se souvient de sa deuxième candidature en 2003 pour l'ac­cord qu'il a conclu avec le vainqueur, Peter G. MacKay (1965– ), qui comprenait un examen du libre-échange et, peut-être plus significatif, « pas de candidats con­joints avec l'Alliance canadienne ». À la fin de cette année, les PC avaient fusionné avec l'Al­li­ance ; Orchard s'est présenté sans succès pour les libéraux dans Desnethé—Missinippi—Churchill Rivers aux générales de 2008.
 
Burt W. Paulin (67)
13 août 1955 —
Fois présenté: 4   Fois élu: 2
À l'âge de 18 ans en mai 1974, Paulin était le plus jeune canadien de l'histoire à être élu conseiller scolaire. Il avait 47 ans à sa première élection à l'Assemblée du Nouveau-Brunswick.
 
Jean Payne (80)
12 mai 1939 — 4 mars 2020
Fois présentée: 2   Fois élue: 1
Payne était l'une des deux premières femmes de Terre-Neuve-et-Labrador élues au Parlement canadien. Libérale, elle a représenté St. John's West pendant un mandat (1993-1997).
 
Lester B. Pearson (75)
23 avril 1897 — 27 décembre 1972
Fois présenté: 8   Fois élu: 8
Avec ses programmes et politiques gouvernementaux ainsi que son travail novateur aux Nations Unies et dans la diplomatie internationale, y compris son rôle dans la fin de la crise de Suez, Pearson est considéré comme l'un des Canadiens les plus influents du XXe siècle et est classé parmi les plus grands premiers ministres. Ceci dit, il n'a jamais dirigé de gouvernement majoritaire et son début en tant que chef libéral a été moins illustre, par exemple en demandant à John G. Diefenbaker (1895–1979) de démissionner en 1957 afin de laisser son parti reprendre le pouvoir sans élection en raison du récent ralentissement économique.
 
Lena E.M. Pedersen (±82)
v. 1940 —
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
Pedersen était la première femme élue à l'assemblée des Territoires du Nord-Ouest. Elle représentait Central Arctic de 1970 à 1975. Son petit-fils, Calvin A. Pedersen, a brièvement représenté Kugluktuk à l'assemblée du Nunavut (2020-2021).
 
Louis Plamondon (79)
31 juillet 1943 —
En fonction
Fois présenté: 12   Fois élu: 12
Plamondon est le frère Luc, le célèbre parolier québécois.
 
Moïse Plante (±62)
v. 1830 — 21 mars 1892
Décédé en fonction
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Conservateur, Plante meurt 13 jours après avoir été élu député provincial de Beauharnois aux générales de 1892, âgé d'environ 62 ans. Il n'a pas siégé.
 
J. David Popescu (±75)
v. 1947 —
Fois présenté: 13   Fois élu: 0
Il devrait y avoir des lois pour interdire des gens reconnu coupable d'avoir volontairement encouragé la haine comme lui de se présenter en élection.
 
Gladys M. Porter (73)
4 août 1893 — 30 avril 1967
Décédée en fonction
Fois présentée: 2   Fois élue: 2
Progressiste-conservatrice de la Nouvelle-Écosse, Porter a été la première aux Maritimes à devenir mairesse (Kentville, 1946) ainsi que la première élue à une assemblée législative provinciale aux Maritimes (Kings North, 1960). Elle est décédée en fonction vers la fin de son deuxième mandat, à l'âge de 73 ans.
 
Walter V. Powers (59)
24 juillet 1895 — 8 novembre 1954
Décédé en fonction
Fois présenté: 4   Fois élu: 1
Échouant à remporter l'un des deux sièges de Victoria aux élections générales néo-brunswickoises de 1939, 1944 et 1948, Powers, un (progressiste)-conservateur, en a finalement obtenu un en 1952. Nommé président de l'assemblée en 1954 après le décès d'Elmer T. Kennedy (1885–1953), lui aussi est décédé en fonction — deux ans après avoir été élu. Il avait 67 ans.
 
P.E. James (Jim) Prentice (60)
20 juillet 1956 — 13 octobre 2016
Fois présenté: 6   Fois élu: 5
Le progressiste-conservateur de l'Alberta a renoncé à son siège le soir où le NPD a mis fin à l'emprise au pouvoir de 44 ans de son parti. Il a été tué avec trois autres environ 17 mois plus tard lorsque l'avion dans lequel ils voyageaient s'est écrasé peu après avoir décollé de Kelowna, en Colombie-Britannique.
 
John Queen (64)
11 février 1882 — 15 juillet 1946
Fois présenté: 6   Fois élu: 5
Queen était l'un des trois criminels reconnus coupables (pour sa participation à la Grève générale de Winnipeg de 1919) élu aux élections générales manitobaines de 1920. Il était toujours en prison lorsqu'il a été élu l'un des députés du Dominion Labour Party pour Winnipeg.
 
F.J. Jack Ramsay (84)
23 août 1937 —
Fois présenté: 7   Fois élu: 2
Élu député réformiste de Crowfoot aux fédérales de 1993, Ramsay a été reconnu coupable en novembre 1999 de la tentative de viol d'une jeune fille crie de 14 ans 30 ans auparavant alors qu'il était agent de la GRC. Il n'a pas été réélu en tant qu'indépendant aux élections de 2000.
 
Sarah K. Ramsland (81)
19 juillet 1882 — 4 avril 1964
Fois présentée: 3   Fois élue: 2
Ramsland était la première femme élue à l'assemblée de la Saskatchewan. Libérale, elle a représenté Pelly de 1919 à 1925.
 
Jaroslaw (Slaw) Rebchuk (88)
10 février 1907 — 15 janvier 1996
Fois présenté: 2   Fois élu: 0
Politicien municipal de Winnipeg connu comme le « maire du North End », Rebchuk s'est présenté deux fois sans succès pour un siège à l'assemblée du Manitoba. Il était célèbre pour ses « Rebchukismes » — des métaphores mixtes en anglais telles que « Vous avez beurré votre pain — maintenant allongez-vous dedans » ou « Un accord verbal ne vaut pas le papier sur lequel il est écrit ».
 
Auguste Renaud (61)
18 octobre 1835 — 7 juillet 1897
Fois présenté: 3   Fois élu: 1
Renaud était le premier francophone des Maritimes à siéger au Parlement fédéral. Libéral né en France mais vivant au Nouveau-Brunswick, il n'a servi qu'un seul mandat dans Kent de 1867 à 1872, lorsqu'il a été défait par un autre libéral. (Oui, cela pouvait arriver à l'époque.)
 
Margaret I. Rideout (86)
16 juin 1923 — 12 mai 2010
Fois présentée: 3   Fois élue: 2
Margaret était la veuve du député libéral de Westmorland, Sherwood H. Rideout (1917-1964). Elle a remporté son siège lors d'une partielle le 9 novembre 1964, devenant ainsi la première femme du Nouveau-Brunswick élue au Parlement canadien jusqu'à sa défaite en 1968. Vingt ans plus tard, George (1945– ), le fils de Margaret et Sher­wood, a également a remporté le siège (renommé Moncton).
 
Robert Ringma (85)
30 juin 1928 — 31 mars 2014
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Député réformiste d'un mandat, Ringma a exprimé son avis en 1996 [pas une coquille] que les propriétaires de magasins devraient pouvoir déplacer les homosexuels et les noirs « à l'arrière du magasin » ou même de les licencier si la présence de cet individu offensait un client bigot.
 
John P. Robarts (65)
11 janvier 1917 — 18 octobre 1982
Fois présenté: 5   Fois élu: 5
Robarts s'est suicidé. Premier ministre de l'Ontario de 1961 à 1971, il souffrait de dépression suite au suicide de son fils Timothy en 1977 et à une série d'accidents vasculaires cérébraux. Il avait divorcé au début des années 1970 et s'était remarié avec une femme de 28 ans sa cadette.
 
Brenda M. Robertson (91)
23 mai 1929 — 23 septembre 2020
Fois présentée: 5   Fois élue: 5
Robertson était la première femme élue à l'assemblée du Nouveau-Brunswick. Progressiste-conservatrice, elle a servi d'octobre 1967 jusqu'à sa nomination au Sénat en décembre 1984.
 
Honoré Robillard (79)
12 janvier 1835 — 13 juin 1914
Fois présenté: 3   Fois élu: 3
Robillard était le premier francophone élu à l'assemblée de l'Ontario. Conservateur, il a représenté Russell pour un mandat (1883–1886), puis City of Ottawa pour deux man­dats comme député fédéral (1887–1896).
 
Svend J. Robinson (70)
4 mars 1952 —
Fois présenté: 9   Fois élu: 7
Au printemps 1988, Robinson a été le premier député fédéral canadien à déclarer son homosexualité.
 
F. Edith Rogers (70)
26 avril 1876 — 19 avril 1947
Fois présentée: 3   Fois élue: 3
Rogers a été la première femme élue à l'assemblée du Manitoba. Libérale, elle était l'une des députés pour Winnipeg de 1920 à 1932.
 
Tilly J. Rolston (66)
23 février 1887 — 12 octobre 1953
Fois présentée: 5   Fois élue: 4
Rolston était la première femme au Canada à être nommée ministre avec portefeuille et la première femme en Colombie-Britannique à recevoir des funérailles d'État. Députée dans Vancouver-Point Grey, elle a été conservatrice, coalitioniste (Libéral / Conservateur) et créditiste.
 
Arthur W. Ross (55)
25 mars 1846 — 25 mars 1901
Fois présenté: 5   Fois élu: 5
Le fils de Ross, John, était l'une des victimes du naufrage du Titanic en 1912, mais l'ancien député provincial et fédéral du Manitoba est mort 11 ans plus tôt à 55 ans.
 
William C. Ross (87)
11 mai 1911 — 4 juin 1998
Fois présenté: 15   Fois élu: 0
Ross a légalement changé son nom de Zuken en 1936, en partie pour protéger sa famille du harcèlement anti-communiste.
 
Benoît Sauvageau (42)
22 novembre 1963 — 28 août 2006
Décédé en fonction
Fois présenté: 5   Fois élu: 5
Le député du Bloc Québécois est mort dans un accident de voiture alors qu'il se rendait à un évènement dans son comté. Certains premiers rapports des médias suggéraient que sa femme avait appelé le 9-1-1 parce qu'il aurait menacé de se suicider avant de quitter leur domicile, mais un rapport du coroner en août 2007 a confirmé que Sauvageau avait été distrait par son téléphone portable lorsque, sans raison apparente, sa voiture a percuté l'arrière d'une remorqueuse arrêtée sur le bord de la route.
 
Jeanne M. Sauvé (70)
26 avril 1922 — 26 janvier 1993
Fois présentée: 4   Fois élue: 4
Sauvé n'était pas seulement l'une des trois premières Québécoises élues au Parlement canadien (Ahuntsic, 1972–1979; Laval-des-Rapides, 1979–1984); elle était aussi la première femme présidente de la Chambre des communes (1980–1984) et la première Gouverneure générale du Canada (1984–1990). Elle est décédée trois ans après avoir cessé d'être GG.
 
Caroline Simard (48)
5 juillet 1974 —
Fois présentée: 2   Fois élue: 1
Simard a toujours le droit de se vanter d'avoir renversé une première ministre, même si elle-même a été défaite aux générales suivantes.
 
F. Ann Sloat (89)
28 juillet 1928 — 21 novembre 2017
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
L'assemblée de l'Ontario n'était pas en session quand Sloat était députée progressiste-conservatrice de Wentworth North, et elle a été défaite aux générales de 1985. Elle n'a donc jamais siégé.
 
Mary Ellen Smith (71)
11 octobre 1861 — 3 mai 1933
Fois présentée: 4   Fois élue: 3
Députée de Vancouver City de 1918 à 1928, Smith était la première femme élue à l'assemblée de la Colombie-Britannique, ainsi que la première femme ministre et la première femme présidente d'assemblée de l'Empire britannique.
 
Murray R. Smith (±72)
v. 1930 — 15 décembre 2002
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
Smith était le mari de la ministre du NPD du Manitoba de 1981 à 1988, Muriel A. Smith (1930– ). Lorsqu'il s'est présenté dans River Heights aux générales de 1986, un article dans le numéro du 17 mars 1986 du Winnipeg Free Press le décrivait comme un enseignant à la retraite, âgé de 55 ans, et « M. Muriel Smith ». Il a été battu par la cheffe libérale, Sharon Carstairs (1942– ). À son tour aux prochaines générales deux ans plus tard, Muriel Smith a été défaite dans le comté voisin de Osborne par un autre libéral montant, Reginald B. Alcock (1948–2011).
 
William Smithe (44)
30 juin 1842 — 28 mars 1887
Décédé en fonction
Fois présenté: 7   Fois élu: 7
Le septième premier ministre de la Colombie-Britannique a ajouté le « e » à son nom pour se distinguer d'un autre membre de l'assemblée aussi nommé William Smith — le deuxième premier ministre de la province qui, jamais en reste, a changé son nom à « Amour de l'univers » (ou Amor de Cosmos [1825–1897]).
 
Robert E. Sommers (89)
3 janvier 1911 — 28 octobre 2000
Fois présenté: 3   Fois élu: 3
Député du Crédit social de la C.-B. pour Rossland-Trail de 1952 à 1958, Sommers était le premier ministre du Commonwealth britannique à purger une peine de prison pour avoir accepté des pots-de-vin dans le cadre de son poste.
 
Nelson C. Spencer (66)
7 décembre 1876 — 30 septembre 1943
Fois présenté: 4   Fois élu: 3
Conservateur né au Nouveau-Brunswick, Spencer a choisi de ne pas briguer un troisième mandat comme député de Medicine Hat à l'assemblée législative afin de se présenter à une élection partielle en juin 1921 dans le comté fédéral du même nom qui avait été provoquée par le décès du deuxième premier ministre de l'Alberta et actuel ministre fédéral unioniste/conservateur, Arthur L.W. Sifton (1858-1921). Quelque temps après sa cuissante défaite aux mains de Robert Gardiner (1879-1945) du Parti progressiste, Spencer a déménagé en Colombie-Britannique et a été élu en 1928 député conservateur dans Vancouver City, choisissant de ne pas se représenter en 1933 à l'âge de 56 ans.
 
Robert L. Stanfield (89)
11 avril 1914 — 16 décembre 2003
Fois présenté: 10   Fois élu: 10
Progressiste-conservateur, Stanfield a été premier ministre de la Nouvelle-Écosse de 1956 à 1967 et chef du Parti PC fédéral de 1967 à 1975. Homme d'État respecté, il était l'un des rares à avoir reçu le style « le très honorable » bien qu'il n'y avait pas droit en vertu de la position qu'il a occupée. On l'appelle parfois « le meilleur premier ministre que le Canada n'a jamais eu ».
 
Joseph E. Stauffer (42)
29 octobre 1874 — 10 avril 1917
Décédé en fonction
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
Stauffer, le député libéral albertain de Didsbury, a été tué au combat en Europe pendant la Première Guerre mondiale.
 
Maitland B. Steinkopf (58)
10 septembre 1912 — 22 novembre 1970
Fois présenté: 2   Fois élu: 2
Député progressiste-conservateur de River Heights de 1962 à 1966, Steinkopf était le premier ministre juif du cabinet manitobain. Il n'a servi qu'un seul mandat mais s'est présenté deux fois en élection : la deuxième était due à sa démission en 1964 suite à une transaction foncière controversée, mais il a été réélu lors d'une partielle en septembre.
 
Max Steinkopf (54)
2 mars 1881 — 10 mai 1935
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
Steinkopf était le premier avocat juif des Prairies. Il est un candidat sans succès du Parti progressiste à Winnipeg aux générales de 1927. Cependant, son fils Maitland (1912 1970) a servi un mandat en tant que député progressiste-conservateur de River Heights de 1962 à 1966, mais il n'était plus là pour voir cela se produire.
 
Henry H. Stevens (94)
8 décembre 1878 — 14 juin 1973
Fois présenté: 10   Fois élu: 7
Conservateur de longue date, Stevens a formé le Parti de la reconstruction en 1934 parce qu'il plaidait pour une réforme économique drastique et une intervention gouvernementale dans l'économie, mais le gouvernement de Richard B. Bennett (1870–1947) s'y refusait. Son nouveau parti a obtenu 8.75% du vote à l'échelle nationale aux générales de 1935, mais il a été le seul à se faire élire dans Kootenay East. Il est retourné aux conservateurs en 1938.
 
Sinclair M. Stevens (89)
11 février 1927 — 30 novembre 2016
Fois présenté: 5   Fois élu: 5
Figure éminente du Parti progressiste-conservateur du Canada, Stevens s'est opposé farouchement à la fusion de l'Alliance canadienne avec le Parti progressiste-conservateur. Il est devenu le chef du Parti progressiste-canadien en 2007 et a occupé ce poste jusqu'à son décès à 89 ans.
 
Belinda Stronach (56)
2 mai 1966 —
Fois présentée: 2   Fois élue: 2
Stronach a plus en commun avec Scott A. Brison (1967–) que le fait qu'ils sont tous les deux passés au Parti libéral du Canada (Stronach en 2005 et Brison en 2003). C'est le fait qu'ils ont tous deux cherché la direction d'un autre parti avant de traverser — Stronach pour le nouveau Parti conservateur du Canada en 2004, et Brison pour le moribond Parti progressiste-conservateur en 2003. Stephen J. Harper (1959– ) a gagné contre Stronach tandis que Peter G. MacKay (1965– ) a gagné contre Brison.
 
Joseph Tait (71)
21 octobre 1839 — 18 mars 1911
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Tait est décédé à 71 ans après être tombé dans une cage d'ascenseur et s'être fracturé la hanche. Il n'avait pas été député provincial libéral de l'Ontario depuis près de 17 ans au moment de son décès.
 
Clive Tanner (88)
7 janvier 1934 —
Fois présenté: 4   Fois élu: 2
Tanner a servi un mandat à l'Assemblée du Yukon de 1970 à 1974 alors que celle-ci était encore non partisane. Vivant en Colombie-Britannique dès les années 1980, il a été le député libéral de Saanich North and the Islands de 1991 à 1996, ne se proposant pas pour un second mandat.
 
Maurice Tessier (91)
18 décembre 1913 — 9 février 2005
Fois présenté: 4   Fois élu: 2
Dans ce qu'on appelait le « double mandat » jusqu'à son abolition environ sept ans après le début de la Confédération, on pouvait être élu à la législature provinciale ainsi qu'à la Chambre des communes. Mais jusque tard dans le XXe siècle, rien n'em­pêchait quelqu'un d'être élu aussi bien au niveau municipal qu'au niveau provincial — du moins au Québec. Ainsi, Tessier a été à la fois maire et député libéral de Rimouski de 1966 à 1969, bien qu'il soit resté député jusqu'en 1973.
 
W. Colin Thatcher (83)
28 août 1938 —
Fois présenté: 3   Fois élu: 3
Thatcher, l'ancien député progressiste-conservateur saskatchewanais dans Thunder Creek, a été reconnu coupable en octobre 1984 du meurtre de son ex-conjointe.
 
W. Ross Thatcher (54)
24 mai 1917 — 22 juillet 1971
Décédé en fonction
Fois présenté: 9   Fois élu: 7
Thatcher, l'ancien premier ministre de la Saskatchewan, est décédé en poste un mois après la défaite de son gouvernement aux générales de 1971. Cependant, peut-être plus intéres­sant est ce que le père et le fils Colin (1938– ) ont en commun, et non, l'aîné n'a pas tué son ex-épouse ! C'est que lors­que l'aîné a été élu aux Communes pour la première fois en 1945, il l'a fait sous la bannière FCC ; aux élections de 1957, il était devenu libéral. De même, Colin a été élu député provincial pour la première fois en tant que libéral ; deux ans plus tard, il est passé aux progressistes-conservateurs. Donc, dans ce sens, tel père, tel fils.
 
Réjean Thomas (±67)
v. 1955 —
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
Thomas est un médecin basé à Montréal surtout connu pour son engagement auprès des personnes atteintes du sida. Né à Tracadie, au N.-B., plusieurs en Acadie étaient surpris lorsqu'il a choisi de se présenter pour le Parti Québécois aux élections de 1994. Il est arrivé deuxième, manquant 641 voix sur un total de 31 150.
 
Manitok C. Thompson (±67)
v. 1955 —
Fois présentée: 4   Fois élue: 3
Thompson était la première femme élue à l'assemblée du Nunavut. En fait, elle était la seule femme élue à la première assemblée du territoire... en 1999 !
 
John Tobin (±59)
v. 1810 — 9 juin 1869
Fois présenté: 1   Fois élu: 0
Tobin est mort en se tirant accidentellement une balle dans son propre jardin. Il avait été un député néo-écossais pour Halifax Township de 1855 à 1859 (20e assemblée) et Halifax County Western Division de 1859 à 1867 (22e et 23e assemblées) mais n'était plus député à son décès, ayant plutôt choisi de se présenter au fédéral en 1867 mais n'ayant pas réussi à obtenir l'un des sièges pour Halifax.
 
John C. Turmel (71)
22 février 1951 —
Fois présenté: 81   Fois élu: 0
Après 81 courses fédérales et provinciales depuis 1979, la mort est probablement la seule chose susceptible d'empêcher Turmel de réessayer. En date de 2022, il s'est présenté contre 106 personnes profilées dans cette base de données, principalement en Ontario. Son frère Raymond (v. 1952– ) était également un candidat pérenne de 1981 à 2000 mais ne se compare pas à John.
 
Josh Underhay (±35)
v. 1984 — 19 avril 2019
Fois présenté: 0   Fois élu: 0
Underhay devait être le candidat du Parti vert de l'Î.-P.-É. dans Charlottetown-Hillsborough Park aux élections générales de 2019, mais il a été tué dans un accident de canoë avec son fils de 6 ans quatre jours avant le jour du scrutin.
 
Angela Vautour (62)
10 avril 1960 —
Fois présentée: 3   Fois élue: 1
Lors de la « percée du NPD » dans le Canada atlantique aux fédérales de 1997, Vautour a remporté ce qui était considéré comme le siège libéral le plus sûr au Nouveau-Brunswick — si sûr que J.J. Jean Chrétien (1934– ) s'y était présenté lors d'une élection partielle en décembre 1990 après être devenu chef — battant Dominic A. LeBlanc (1967– ), fils de Roméo-Adrien LeBlanc (1927–2009), ancien ministre et gouverneur général à l'époque. Mais elle a eu une brouille avec le NPD et a rejoint les progressistes-conservateurs en septembre 1999. LeBlanc l'a facilement battue aux fédérales de 2000.
 
Peter J. Veniot (72)
4 octobre 1863 — 6 juillet 1936
Décédé en fonction
Fois présenté: 13   Fois élu: 11
Libéral, Veniot est le 1er premier ministre acadien du Nouveau-Brunswick (1923-1925). Après avoir perdu ce poste en 1925 au profit de John B.M. Baxter (1868-1946), il remporte le siège fédéral de Gloucester aux générales de 1926, mourant en fonction à l'âge de 72 ans.
 
John P. Vrooman (63)
25 février 1860 — 20 août 1923
Décédé en fonction
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Élu député libéral dans Lennox aux générales ontariennes de 1923, Vrooman est décédé deux mois plus tard à 63 ans sans jamais prendre son siège.
 
D. James Walding (69)
9 mai 1937 — 23 avril 2007
Fois présenté: 6   Fois élu: 5
Un mécontent député d'arrière-ban du NPD du Manitoba, Walding a fait tomber son propre gouvernement en 1988 en votant contre le budget. Un gouvernement majoritaire n'avait jamais été défait par un vote de l'un des siens.
 
Mellville H. Watkins (87)
15 mai 1932 — 2 avril 2020
Fois présenté: 2   Fois élu: 0
Watkins était l'un des fondateurs du Waffle, une aile radicale du NPD du Canada à la fin des années '60 et au début des années '70 en faveur du nationalisme canadien et de la solidarité avec le mouvement souverainiste du Québec.
 
Hilda P. Watson (75)
13 janvier 1922 — 14 juillet 1997
Fois présentée: 4   Fois élue: 3
Watson a été la première femme à diriger un parti politique au Canada (et au Yukon). Les élections de 1978 étaient les premières à être partisanes dans le territoire. Son Parti progressiste-conservateur a remporté un gouvernement majoritaire, mais elle a perdu son siège dans Kluane. C'est peut-être pour cela qu'on oublie qu'elle a été la première femme à diriger un parti ?
 
Martin K. Weiche (90)
6 janvier 1921 — 2 septembre 2011
Fois présenté: 2   Fois élu: 0
Oui, lors des fédérales de 1968, un vrai nazi s'est présenté dans la comté ontarien de London East. Mais la bonne nouvelle est qu'il n'a obtenu que 89 voix, soit 0.28%.
 
Walter C. Weir (55)
7 juin 1929 — 17 avril 1985
Fois présenté: 4   Fois élu: 4
Il est difficile de ne pas considérer Weir, un progressiste-conservateur et 15e premier ministre du Manitoba, comme autre chose qu'un mauvais perdant. À la défaite de son gouvernement le soir des élections de 1969, Weir a dit à ses militants, "Le peuple a parlé. Et le peuple a tort."
 
Cornelius W. Wiebe (106)
18 février 1893 — 12 juillet 1999
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Wiebe était le premier mennonite à siéger à l'assemblée du Manitoba (Morden and Rhineland, 1932–1936)..
 
Edward J. (Joe) Williams (103)
28 janvier 1918 — 18 août 2021
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Représentant la comté de Churchill au Manitoba (1958–1959), Williams était le premier député d'ascendance danoise. Ne servant qu'un mandat, il est décédé plus de 60 ans plus tard à l'âge de 103 ans.
 
Blair Wilson (59)
18 mai 1963 —
Fois présenté: 3   Fois élu: 1
Nous avons tendance à penser à Elizabeth E. May (1954–) comme la première députée du Parti vert, mais en fait, c'est Wilson. Élu en 2006 comme libéral dans le comté britanno-columbien de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country, il a eu des ennuis avec son parti pour avoir omis certains de ses problèmes juridiques et financiers lors du processus de vérification des candidatures. Il a siégé en tant qu'indépendant d'octobre 2007 à août 2008, la veille des générales, lorsqu'il a rejoint le Parti Vert. Mais le Parlement ayant été dissous, il n'a pas pu siéger ainsi. Il est arrivé quatrième en tant que Vert ; John D. Weston (1958–), son rival conservateur de 2006, a gagné.
 
John T. Wolfe (39)
2 mai 1955 — 2 février 1995
Fois présenté: 2   Fois élu: 1
Dans les années après la défaite du Parti progressiste-conservateur de la Saskatchewan en 1991, 14 députés ont été reconnus coupables de fraude et d'abus de confiance dans une escroquerie de fausses demandes de remboursement. Wolfe aurait été angoissé à l'idée d'être contraint de témoigner contre ses anciens amis et collègues. Lorsqu'on lui a dit en 1995 qu'il risquait également d'être arrêté, il s'est suicidé en se tirant une balle. Aucune charge n'avait été retenue contre lui. Il avait 39 ans.
 
Kathleen O. Wynne (69)
21 mai 1953 —
Fois présentée: 5   Fois élue: 5
Wynne a été la première femme au poste de premier ministre de l'Ontario et la permière personne ouvertement gay à un tel poste au Canada.
 
Lawrence R. Yew (56)
17 janvier 1942 — 18 avril 1998
Fois présenté: 1   Fois élu: 1
Yew était le premier député autochtone de la Saskatchewan. Il a représenté Cumberland de 1982 à 1986.
 
Paul Zed (65)
31 décembre 1956 —
Fois présenté: 6   Fois élu: 3
Depuis sa création en 1917, la comté fédéral de Fundy—Royal au Nouveau-Brunswick est solidement conservateur — sauf en 1993, lorsque le libéral Zed l'a remporté, et en 2015 lorsqu'une autre libérale, Alaina Lockhart (1974– ), l'a remporté. Les deux fois, les conservateurs formaient le gouvernement sortant, défait après être devenu très impopulaire.
 
Above Znoneofthe (53)
28 juin 1969 —
Fois présenté: 11   Fois élu: 0
L'homme anciennement connu sous le nom de Sheldon Bergson a changé son nom légal à « Above Znoneofthe » avec un « Z » silencieux afin que son nom soit placé en dernier sur les bulletins de vote alphabétiques (reflétant ainsi l'idée de voter pour Aucun des ci-dessus) — pourvu, bien sûr, qu'il ne soit pas opposé à un·e dénommé·e Zuk ou Zwicker.
 


© 2022 Maurice Y. Michaud :: PoliCan.ca
Pub.: 18 jun 2022 20:14
Rev.: 25 jun 2022 10:05